Les portes sectionnelles : problèmes récurrents évitables et règlementation.

Où trouve-t-on ces portes sectionnelles ?

On trouve les portes sectionnelles sur les quais ou dans les circulations des entreprises. On les trouve aussi dans des accès parking des immeubles de bureaux ou comme fermeture de bâtiment industriel. Et même certaines fois chez des particuliers. Bref, on les voit souvent.
Ces portes ont une vie difficile (les pauvres), on leur rentre dedans, on défonce leur beau tablier, on les répare tant bien que mal avec des brics de brocs, on casse leur moteur et même parfois… on les monte mal !

Portes sectionnelles : fonctionnement et contrôle

Ces portes, qui ont un fonctionnement le plus souvent manuel ou motorisé (c’est-à-dire qu’elles nécessitent une action maintenue de l’opérateur sur un bouton, au moins pour la descente), sont soumises à un contrôle obligatoire, mais sans périodicité définie (article R4224-12 du code du travail), par une personne compétente parce qu’elle présente un risque de chute.

Quels sont les problèmes les plus souvent rencontrés ?

Lors de ces différents contrôles, j’ai remarqué 3 défauts récurrents, souvent d’origine :
1) Problème de montage du câble ! En effet, le câble doit être inerté avant d’être monté, sinon il vrille et se « surtoronne » ou détoronne suivant le sens où vous l’avez pris.
2) Problème de montage du parachute de ressort. Lors du montage et de la tension du ressort, on shunt les parachutes. Mais il ne faut pas oublier de retirer le shunt après.
Portes sectionnelles : problème courant : le montage du câble
Porte sectionnelle câble
Portes sectionnelles : exemple de câbles
3) Problème d’équilibrage de la tension des ressorts. Les 2-3-4-X ressorts d’équilibrage, doivent avoir à peu prêt la même tension. Cela se constate en comptant le nombre de spires sur chacun d’eux (c’est un trait fait ressort au repos).
Il y a évidemment d’autres problèmes comme motorisation à postériori, sens de montage des ressorts, problèmes de parachute de câble, etc… j’en passe et des meilleures. Mais ces problèmes d’origine sur les portes sectionnelles, qui pourraient être évités avec un petit coup d’œil au départ, génèrent des coûts ultérieurs de réparations indues.
Vous souhaitez ?

Articles similaires